Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 13:58

 

 

Avenir à 20 ans de l’ERF/EUPF

 

 

Quelques points qu’il pourrait être intéressant de débattre ensemble quant au devenir de notre Eglise réformée (et luthérienne), pour que, dans 20 ans, non seulement elle existe encore mais qu’elle soit plus forte qu’aujourd’hui.

 

Voici 10 questions, certaines sont fortes, certainement pas exhaustives, mais peut-être urgentes :

 

-          comment renouveler et rajeunir notre liturgie au sens large pour qu’elle attire de plus jeunes générations ;

 

-          que faire de notre patrimoine immobilier, de tous ces temples et presbytères inoccupés ou qui le seront bientôt, et de tous ceux qui ont besoin d’une vraie rénovation ;

 

-          faut-il entreprendre une politique de pôles urbains au détriment du tissu provincial ;

 

-          comment organiser (et financer) une fonction de « conseil-visites-coaching » auprès des paroisses en déclin et sans projet ;

 

-          quelle politique pour susciter de nouvelles vocations parmi les moins de 30 ans ;

 

-          quelle politique de discrimination positive pour les postes ou paroisses moins attirantes mais pas encore condamnées ;

 

-          au-delà de l’union réformés-luthériens et de la création du CNEF, quels liens et peut-être quelles alliances locales avec certains évangéliques ;

 

-          quelle décisions à prendre face à la complexification croissante des législations et des contraintes financières, et donc à la nécessité probable d’embaucher localement des professionnels de la gestion, de la communication ou de l’animation ;

 

-          plus théologiquement, sommes-nous prêts, et comment, à conjuguer une théologie et une lecture de la Bible intelligentes avec une vie de foi vivante, joyeuse et communicative ;

 

-          plus gravement, qu’allons-nous prêcher dans quelques années si, comme certains le redoutent, changements climatiques, épuisement des énergies et pressions migratoires aidant, nous, nos temples nos paroisses et nos propres enfants se retrouvent dans des zones protégées, isolées et défendues par la force contre ceux de l’extérieur…

 

Partager cet article

Repost 0
Pas de pseudonyme - dans Humeur
commenter cet article

commentaires