Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 17:19

L’Evangile dans le Scoutisme

 

L'été, voyager, rencontrer, vous donne toujours des raisons d'espérer... Début août, mon épouse s'était fait inviter à un colloque aux Etats-Unis : je me suis glissé dans un de ses dossiers et me suis envolé avec elle...

Pour retrouver la gentillesse, la gaieté, la disponibilité de beaucoup d'Américains, qui ont toujours l'air vraiment heureux de vous voir ou de vous rendre service. Retrouver aussi leur exemplaire façon de conduire. Ce ne sont peut-être pas des virtuoses à l’italienne, mais ils imposent le respect par leur sens civique. Ce n'est pas simplement qu'ils respectent les règles, c'est plus subtil : ils ne se privent pas d'une certaine souplesse d'interprétation vis à vis des lignes blanches, des feux, des stops et même des limites de vitesse ; mais ils en sont parfaitement scrupuleux, presque à l'excès, dès qu'il s'agit de la sécurité des piétons, des vélos, et des autres en général. Etonnant pour un Français ! Comme s'ils étaient déjà au-delà des règles et de la lettre, pour intérioriser la morale, le bien commun. La loi – respect de la sécurité d'autrui – gravée non plus dans la pierre ou le texte, mais dans les cœurs. Admirable. Les prophètes du Premier Testament, comme Jérémie, auraient adoré !

C'est une raison d'espérer.

 

Et cette Loi gravée non plus dans les textes, mais dans les cœurs, c'est ce que le scoutisme met lui aussi en pratique. C’est une nouvelle raison d'espérer.        

Or, cette année célébrait le centenaire de la naissance du scoutisme unioniste, et donc du scoutisme en France. Les camps nationaux des Eclaireurs unionistes regroupaient toutes les unités de Louveteaux, Eclaireurs et Aînés de France. Celles de Pentement-Luxembourg se sont regroupées à celui de Privas, où je leur ai rendu visite. Ce grand camp rassemblait 950 jeunes, plus des centaines d'anciens et de parents. Tout cela impeccablement organisé et sécurisé : sous-camps, intendance pour 2000 personnes, communication, signalétique, toilettes démontables, aussi pour 2000 personnes, infirmerie, transports, accueil, horaires, animation d'un millier de jeunes de 8 à 18 ans et autant d'adultes le dimanche. Tout cela organisé par des centaines de bénévoles, la plupart de moins de 25 ans, c'est-à-dire presque aussi jeunes  que leur public. Le tout parfaitement mené, animé, maîtrisé, folklorisé, avec d'immenses grands jeux, des rassemblements en carré impressionnants, une ambiance chauffée à blanc, des chants, des rires, des cris collectifs, de l'enthousiasme... Par des bénévoles. On imagine pourtant la logistique, l'anticipation, la conduite de projet, le travail en amont, le professionnalisme... Juste des bénévoles. Pendant des mois. Pour quatre camps nationaux simultanés et des milliers de participants.

Comme des pros, mieux que des pros.

Comment est-ce possible ? La qualité de ces responsables scouts, bien sûr, et la qualité des scouts eux-mêmes, mais une qualité due à la loi scoute, qui se grave dans les cœurs au fil des ans, au fil des camps, des jeux et de la vie quotidienne, et qui permet que cela devienne possible. Que le difficilement imaginable devienne réalité, parce que tous ont le souci d'autrui, du collectif, de l'autorité acceptée, du fonctionnement, de la responsabilité, du respect. Tous, même ceux de dix ans, même ceux de seize ans, même ceux d'Aubervilliers ou de Barbès, ou ceux de Passy.

La Loi gravée dans les cœurs. L'Evangile, annoncé par petites touches, qui imprègne pas à pas, camp après camp, les esprits.

 

Comment ? Je vais donner en exemple les questions qui peuvent accueillir un pasteur dès son arrivée lors d'une visite à un camp de Louveteaux, c'est à dire des enfants de 8 à 12 ans. Des questions écrites, et par le benjamin du camp. Je vous les lis telles quelles, des questions toutes simples :

« Pourquoi Dieu est dans le ciel ?

 Pourquoi Dieu nous protège ?

Que se passe-t-il si Dieu est mort ?

Comment fait-on un dieu ?

Pourquoi son frère a été crucifié ?

Pourquoi on chante des chansons de Dieu ?

Comment Dieu nous voit ? … »

Je vous garantis que même un pasteur chevronné commence par rester sans voix... Mais il faut bien répondre, alors on essaie.

Certaines questions peuvent se contenter d'une réponse simple :

-Pourquoi Dieu nous protège ? Parce qu'Il nous aime, tout simplement. Il nous aime comme ses propres enfants.

-Pourquoi on chante des chansons de Dieu ? Pour dire merci. Parce que nous recevons beaucoup de choses : la présence des chefs, la nourriture que nous donne la terre, ou le soleil et le bonheur sur ce camp de louveteaux...

-Que se passe-t-il si Dieu est mort ? Dieu ne meurt pas, Il est éternel. Et s'Il mourait, tout s'arrêterait. Mais Il a besoin que nous croyions en Lui, pour que nous sentions son amour.

-Comment fait-on un Dieu ? On ne fait pas un Dieu. Personne ne L'a fait. C'est Lui qui nous a fait, et qui a fait le ciel, la terre, et chacun de nous. C'est pour cela qu'on l'appelle le Créateur.

 

Mais d'autres questions sont moins simples :

 

Notre Père qui es aux cieux, que ton Nom soit sanctifié (Matthieu 6: 9)

-Pourquoi Dieu est dans le Ciel ! ? Très bonne question. Dieu n'est pas dans les nuages, bien sûr. Il n'est pas là, au-dessus du bleu du ciel. Mais parler du ciel est une bonne idée, parce que le ciel, c'est à la fois l'infini, l'univers, ce qui est encore plus loin que le ciel, et c'est là que Dieu est : à l'infini, bien au-delà. C'est ce que les gens savants appellent la transcendance. Alors dire que Dieu est au Ciel, c'est dire que Dieu n'est pas comme nous, comme nous les humains, mais qu'Il est au-delà, qu’Il est totalement différent de nous...

Toutefois, le ciel, c'est aussi là où nous sommes : notre planète, la terre, est dans le ciel, l'air que nous respirons… c'est le ciel, le vent qui souffle et nous caresse le visage, c'est le ciel... Alors dire que Dieu est dans le Ciel, c'est dire aussi que Dieu est tout près de nous, à côté de nous, tous les jours, à tous les moments, et qu'Il nous caresse le visage...

A la fois très loin, très haut, très différent ; et tout proche, tout près, qui peut nous comprendre. Voilà pourquoi on dit qu'Il est dans le Ciel.

 

Le Christ est mort pour nous, alors que nous étions pécheurs

Par son sacrifice, nous sommes sauvés de la colère de Dieu (Romains 5 :8-9)

-Pourquoi son frère a été crucifié ? Pas son frère, son fils... Mais ce serait un regard surprenant et novateur sur la Trinité !

Mais revenons à la question. Dites-moi : est-ce que Dieu est content de tout ce que nous faisons, tout ce que nous disons, tout ce que nous pensons ? Est-ce qu'il est content  de tout ce que nous faisons et gâchons, tous les jours ? Est-ce qu'Il aurait des raisons d'avoir envie de se fâcher ? De nous punir ? De nous donner une bonne fessée ?

D'un seul élan et sans hésiter les louveteaux ont répondu « Non, Il n'est pas toujours content de nous ; oui, Il peut avoir envie de se fâcher contre nous ». Mais dans ce cas, Dieu a un problème : Il veut montrer qu'Il en a assez, parce qu'on exagère ; mais... Il aime ses enfants. Alors que peut-Il faire ? Un exemple ? En prendre un particulièrement méchant et le punir ? Mais ce serait injuste, car c'est nous tous qui faisons des vilenies … Punir tout le monde ? Mais Il nous aime trop pour cela !

Alors Dieu a eu une idée, que seul Dieu pouvait avoir : envoyer son fils, totalement innocent, dans un être humain. Il faut qu'il soit innocent, car s'il était coupable, on trouverait normal qu'il soit puni. Et Dieu lui fait infliger une mort terrible, cloué sur une grande croix. Pourquoi ? Pour montrer sa colère, pour dire que Dieu attend autre chose de nous, pour dire que ce n'est pas normal, tout ce que nous faisons, ou disons, ou pensons de mal ; et qu'Il en a assez. Montrer sa colère, dire qu'Il en a assez, Lui, Dieu. Montrer comment nous méritons qu'Il nous punisse tous ! Il le fait.

Puis, deux jours après, Il ressuscite son fils, Jésus. Pour dire qu'Il nous pardonne quand même, parce qu'Il nous aime, qu'Il nous aime malgré tout... mais qu'Il attend mieux de nous, plus d'amour entre nous et en nous...

 

Aujourd’hui, nous voyons comme dans un miroir,

Alors nous connaîtrons comme nous avons été connus (I Corinthiens 13 :12)

-Comment Dieu nous voit ? Question simple quand, adulte, on peut concevoir un Dieu pur esprit et sans corps... Question beaucoup plus troublante quand, enfant, on ne peut concevoir un être vivant sans aucun corps d'aucune sorte, un pur esprit... Alors que dire ? Cela : Dieu n'a pas de corps. Il est comme le vent, on ne le voit pas, on ne peut pas le toucher, on ne peut l'attraper, mais on peut l'entendre et le sentir... Dieu, c'est un peu comme notre intelligence, ou l'intelligence du monde : comme notre intelligence, on ne peut pas le voir, mais on peut voir ses effets... Ou comme l'amour : il n'a pas de corps, mais on le sent dans notre cœur... Dieu, c'est pareil. Il n'a pas de corps, alors Il n'a pas d’yeux non plus. Mais Il nous voit de deux façons, un peu comme l'aveugle que Jésus guérit en deux temps : il voit d'abord des silhouettes comme des arbres qui bougent, puis il voit vraiment des personnes. Dieu nous voit aussi comme cela : Il voit tout, partout, Il a conscience de tout ce qui vit et de tout ce qui ne vit pas. Il nous voit vivre et bouger. Mais Il voit aussi à l'intérieur de nous : Il connaît nos pensées, nos peurs, nos troubles, nos inquiétudes, nos chagrins, nos joies, nos envies de bien faire, nos gentillesses ; et Il entend toutes nos prières. Il n'a pas besoin d'yeux pour ça. Il nous voit de l'extérieur, et Il nous voit à l'intérieur. Lui seul peut le faire. Parce qu'Il est Dieu.

Et heureusement, Il nous aime !

 

Voilà. Voilà comment on peut essayer de répondre. Mais si vous avez d'autres réponses à ces questions si simples, dites-les moi, je suis preneur !!

 

Et pour finir cet exemple de comment tenter d'annoncer, par petites touches, l'Evangile aux Louveteaux et Eclaireurs, et l'inscrire progressivement dans les cœurs, ceux qui connaissent vont pouvoir fredonner, puis chanter avec moi, et ceux qui ne connaissent pas pourront écouter avec attention cette superbe prière qui est chantée chaque soir dans chaque camp de Louveteaux ou d'Eclaireurs Unionistes :

« Seigneur, rassemblés près des tentes

Pour saluer la fin du jour

Tes fils laissent leurs voix chantantes,

Monter vers Toi, pleines d'amour

Tu dois aimer l'humble prière

Qui de ce camp s'en va monter

O Toi qui n'avais sur la Terre

Pas de maison pour t'abriter !

 

Refrain : Nous venons toutes les patrouilles,

 te prier pour te servir mieux;

Vois au bois silencieux

Tes scouts qui s'agenouillent

Bénis-les ô Jésus dans les Cieux !

 

2. Merci pour ce jour d'existence,

Où ta bonté nous conserva ;

Merci de ta sainte présence

qui de tout mal nous préserva

Merci du bien fait à la troupe

Merci des bons conseils reçus,

Merci de l'amour qui nous groupe

Comme des frères, ô Jésus.

 

3. Nos cœurs ont-ils perdu ta grâce,

Pardonne encore à nos erreurs,

Seigneur que ta clémence efface

Les péchés de tes Éclaireurs.

Et que rempli de l'allégresse

D'avoir répété son serment,

Chacun s'endorme en la promesse

De te servir sincèrement.... »

 

 


J.P. Morley

Cultes du 4 septembre 2011

 

Lectures : Jérémie 31 : 33

                 Matthieu 6 : 9

                 Romains 5 : 8-9

                 1 Corinthiens 13 : 12

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pas de pseudonyme - dans Prédications
commenter cet article

commentaires