Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 18:32

Pasteur ?… pourquoi pas ?

 

Q

uel est ce métier où, pour 1000 € par mois, on travaille 7 jours sur 7 et 4 soirs sur 5 ? Où l’on ignore le chômage et les retraites anticipées, où les enfants vous aiment, les anciens vous respectent et les adultes vous encouragent ? Où l’on se sent et se sait utile, où l’essentiel du métier est de mettre en pratique ses convictions les plus profondes, parmi des hommes, des femmes et des enfants d’une qualité humaine exceptionnelle ?

 

Ce métier épuisant, à la tâche jamais achevée, aux responsabilités toujours trop hautes, où tous vous regardent, vous écoutent, mais vous observent aussi ? Où ceux du dehors, quand vous avouez votre métier, vous regardent avec curiosité, mais parfois avec tendresse et admiration ? Ce métier où il faut savoir tout faire avec naturel ?

 

Bref, quel est donc ce métier qui, s’il n’est pas le plus beau du monde, peut sans rougir y prétendre ?

Vous ne l’avez pas reconnu ? Pasteur, évidemment. Et nous n’avons pas encore parlé de l’aide et de la présence permanente de Dieu lui-même à côté de soi. De son Esprit à vos côtés, jour après jour. De cet incroyable bonheur, quand un adolescent vous rappelle cette histoire biblique qui l’a marqué et que vous aviez racontée 5 ans plus tôt. De cette immense, fierté non, mais reconnaissance, quand une personne venue vous voir dans un moment dramatique ou difficile, revient vous dire combien vous l’avez aidée ; ou simplement quand quelqu’un vient vous dire qu’à travers votre ministère il a rencontré le Christ, changé sa vie ou nourri une foi qui l’a aidé à vivre… Ces bonheurs-là sont sans prix et on ne les oublie jamais, même si on sait trop bien qu’ils doivent tout à la grâce, rien à nous-mêmes.

 

Si tu as parfois l’impression qu’une petite voix, même une toute petite voix, te murmure parfois : « Pasteur ? … pourquoi pas ? », n’hésite pas, saisis cette chance, c’est une grâce, et viens nous voir !

 

 

Jean-paul Morley, pasteur à Paris

Partager cet article

Repost 0
Pas de pseudonyme - dans Humeur
commenter cet article

commentaires